Tisser des liens avec les plantes

Imaginez que vous ayez trouvé un outil pour soigner avec les plantes en renforçant leurs capacités ? Que feriez-vous ? Votre réponse est probablement la même que la mienne : partager mes connaissances.

La manière habituelle de faire est, par exemple, de prendre du thym pour une affection ORL. Et ceci marche ! C’est aussi ce que fait la médecine. Durant ma première carrière professionnelle d’assistante-médicale, j’ai vu des dizaines de patients être traités par le même médicament avec succès. On peut cependant aller bien au-delà.

Pour ma part, il me semblait que le patient et la plante devaient être mis au centre, pas le médicament. J’ai cherché pendant longtemps avant d’arriver à ce que je voulais. Aujourd’hui, je partage mes secrets. Mes graines ont germé et c’est très bien ainsi.

Selon certains Anciens, chaque plante a ses caractéristiques, qui parleraient de ses capacités. Par exemple, le milieu dans lequel une plante pousse indiquerait des propriétés de cette plante. Donc, une plante vivant dans un endroit humide pourrait soigner des maladies considérées comme humides (par exemple les maladies pulmonaires). On pourrait démultiplier les exemples. Beaucoup de personnes ont guéri grâce à cette manière de faire, mais d’autres sont mortes. L’explication rationnelle dit que l’on trouve parfois des molécules actives dans ces plantes « à signature » parfois pas. Il est cependant plus intéressant de tisser son système de correspondances en observant la plante et en l’écoutant. Le résultat vous ressemblera et vous intégrerez le modèle en l’apprenant. La personne soignée est aussi importante. On ne soigne pas de la même manière une grand-mère de 45 kg et un jeune bûcheron actif. Tentez de proposer à votre bûcheron de siroter des tisanes toute la journée….

Un exemple pratique : que feriez-vous pour une personne gelée, que ce soit physiquement ou émotionnellement ? Il est possible d’associer la chaleur du sud avec une plante provenant d’un milieu chaud et sec. Cette plante agira, avec ou sans molécule active. Faites cependant attention de ne pas choisir une plante toxique ou contre-indiquée pour la personne à qui elle est destinée. Il y a d’autres outils pour travailler avec ces plantes, sans les absorber. Pour renforcer encore l’effet, choisissez une plante d’ici. Le corps la reconnaîtra. Ce sont les plantes de son milieu, que la personne soignée a connu pendant une période bien plus longue que celle des pharmas. Cette même plante, donnée à une personne qui a trop chaud, risque de ne pas être entièrement bénéfique, même si elle a des molécules actives.

Le monde des plantes qui soignent est un monde fascinant. Si vous et moi sommes ici aujourd’hui, c’est parce que les plantes ont le pouvoir de guérir et les hommes assez d’intelligence pour les utiliser. Sans forcément exclure la médecine moderne, pourquoi, alors, ne pas continuer ce qui a été fait pendant si longtemps et s’inscrire dans une lignée qui chérit le Vivant de notre coin de pays ? Et si vous écoutez un peu, peut-être que vos Ancêtres et vos racines vous souffleront quelques uns de leurs secrets.…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: (#10) This endpoint requires the 'manage_pages' or 'pages_read_engagement' permission or the 'Page Public Content Access' feature. Refer to https://developers.facebook.com/docs/apps/review/login-permissions#manage-pages and https://developers.facebook.com/docs/apps/review/feature#reference-PAGES_ACCESS for details.
Type: OAuthException
Code: 10
Please refer to our Error Message Reference.
Facebook